L’Olympique Lyonnais fait partie des plus grands clubs de football français. Grâce aux exploits de ses jours, ce club a eu la chance d’avoir des milliers de supporters, un univers qui ne cesse pas de grimper et de naissance à plusieurs divergences. L’Olympique Lyonnais a plusieurs clubs de supporters dont les Bad gones, Lyon 1950, Hexagones, l’Amicale des rouge et bleu. Parmi ces clubs de supporters, Bad gones est le plus grand. 

Les Bad gones et les autres supporters

 

Lire également :

Fondé en 1896, l’OL est un club de football provenant de la fusion du rugby club de Lyon et de Racing club de Vaise pour donner naissance au Racing club. Cependant, ces clubs se sont dotés, au fil du temps, d’une section de football en 1899. Pour connaître mieux sur les supporters de l’OL, cliquez ici pour lire plus d’informations. Cette équipe affronte pour la première fois, en 1906, l’Olympique de Marseille en 8ᵉ de finale. Après ce match nul de deux buts partout, le Racing club ne s’est plus donné la chance d’aller jouer le match retour sur le terrain de l’Olympique de Marseille. 

Le premier groupe de supporters qui prend naissance à cette époque est celui des Bad gones en 1987. Ce groupe a commencé ses mouvements dans la tribune de Jean-Bouin avant de s’installer au nord en 2002. Malgré les multiples problèmes internes auxquels ce groupe a affronté, les supporters ne s’empêchaient pas d’entretenir une bonne proximité avec l’extrême droite depuis 1987. Cette orientation n’a pas durée en raison de plusieurs événements qui se sont produits au fil du temps comme les échauffourées ayant causé une dispute entre les South winners marseillais les Bad gones. Ces incidents ont failli causer la suspension des Bad Gones. Depuis plusieurs années, avec l’arrivée de nouveaux stades de Lyon, le nombre des Membres de Bad gones ne cesse de grimper.

A lire également :

 

Le mécontentement des Bad gones vis-à-vis de l’OL

 

Grâce à la 30ᵉ  journée de la ligue 1 contre les Angers, les Bad gones ont eu une bonne occasion d’exprimer leur mécontentement sur les stratégies sportives de l’OL. Cette trêve internationale aurait pu favoriser la tranquillité d’esprit de ces supporters. Néanmoins, ce ne fut pas le cas. Ces derniers reprochent la reprise de la ligue 1 pour l’OL en acceptant les joueurs d’Angers au Parc de l’OL. Avant le 6ᵉ jours de ce match, les Bad gones ont tiré des sonnettes d’alarme pour annoncer leur grève parce que la politique sportive de l’OL n’honore plus ses promesses. Ainsi, les Bad gones demandent juste quelques ajustements pour que les choses aillent mieux entre l’équipe et les supporters. 

Pour finir, parmi ces clubs, les Bad gones ne s’empêchent pas de se prononcer dès qu’une situation décourageante subvient